Cafés de Corée du Sud. 2

Salut les Germaines,

J’enchaine un petit article gentillet avant de reprendre la série sur les défauts de la Corée du Sud, et sans doute un article de bilan parce que j’ai dépassé les 15 mois de vie à Séoul! 

Mais, avant ça, partons prendre un gouter avec un robot au café bot! la devanture ne paye pas de mine, il faut entrer pour profiter de la magie

Pour être franche ce café n’était pas du tout notre premier choix de la journée, après une exposition à Seongsu, nous voulions prendre une gourmandise chez Onion mais ce café là est toujours plein et nous n’avions ni envie de faire la queue ni envie de passer notre dimanche collés à des inconnus… On s’est donc rabattu sur l’adresse voisine, sans aucun regret! 

En entrant on remarque en premier le mur gigantesque sur lequel sont projetés des animations changeantes qui m’ont rappelé le magnifique musée Team Lab de Tokyo.

un petit air des musées Team Lab au bot café de Séoul
Puis on comprend le concept du café… C’est rigolo, c’est cette une boulangerie lambda 

( le gateau aux Oreos ne vaut vraiment pas la peine, passez votre chemin!)

MAIS, au comptoir, si vous prenez une des mousses (aux fruits, chocolat, vanille…) vous pouvez la faire personnaliser par un robot! Autant je n’ai pas été convaincue par le gateau au chocolat autant la mousse fraise-mangue était très bonne (si on exclue le fait qu’on ne sentait pas plus que ça la mangue haha)! 
on ne peut pas dire que le café soit vide vide non plus, mais nous étions en plein week end.
Dans un premier temps on choisi les patisseries standards qui nous tentent puis, au moment de payer au comptoir, on peut commander une des mousses personnalisables et choisir le design qui nous plait le plus sur une tablette… La magie se met alors en route et un robot reproduit le dessin sur le gateau (au coulis) en quelques instant! 

Je vous laisse une petite video de la réalisation de mon cake art! 

Ce n’est pas un café cozy comme je vous en présente habituellement, vous ne vous y poserez pas pour lire un bon bouquin (sauf peut etre sur le rooftop quand les jours se réchaufferont) mais ça reste une petite experience sympa… 

Pour ceux qui ne sont pas très thé ou café, leurs cocktails avaient l’air très très sympas, mais je suis restée raisonnable! 

________________________________________
Café : 카페봇 CAFE.BOT
Adresse : 8 Achasan-ro 9(gu)-gil, Seongsu 2(i)-ga 3(sam)-dong, Seongdong-gu, Seoul
Bonus : Il ouvre à 8h en semaine! c’est assez rare à Séoul pour que je le souligne!
Quartier : Seongsu est un des quartiers « Hipster » de Séoul, vous y trouverez des restaurants, cafés un peu healthy et industriel ainsi que des boutiques de mode plus originales (et plus couteuses sans être dans l’extravagance ) que dans les quartiers universitaires. Je conseille de faire un tour à la S factory qui propose de nombreuses expositions au cours de l’année! 
Instagram : ICI
________________________________________

Et voilà les Germaines, je vous fait des bisous et vous souhaite une belle journée!

Cafés de Corée du Sud 1.

Hey les copains!

Ce n’est plus un mystère pour personne, la Corée du Sud ( et non pas uniquement Séoul) est le paradis des cafés mignons.

Oubliez les cafés parisiens, si typiques et que j’adore, mais où l’on traque la dernière gorgée de votre expresso pour vous empresser de consommer encore et encore (true story, combien de fois ne m’a t on  pas laissé lire mon livre intellectuel du moment en paix?).
Je ne serais pas la première à me lancer dans un listing des cafés à la mode, je n’ai pas envie de faire ça puisqu’il vous sera facile de trouver des comptes instagram comme @10magfood en revanche, je suis passée semi pro de la traque des petits cafés de quartiers, ceux qui sont mignons mais peu connus, et surtout, ceux qui proposent un vrai café et de bonnes pâtisseries… 

C’est ça que je veux partager avec vous! 

1. La bonne chaine qui dépanne : 10 000 Lab (만랩커피가산점)

Les petits cafés c’est trop mignon, c’est trop sympa MAIS ils ouvrent pour la plupart à midi et même plus tard… alors je ne sais pas vous mais mon addiction au café n’attend pas l’après midi pour se déclarer (ne jugez pas ma relation avec la caféine, elle était là avant vous et le sera sans doute aprés votre départ #DramaQueen). 

Tout va bien me direz vous? les chaines sont là pour nous abreuver, les Holly’s, Ediya et Starbucks ouvrent tôt. Ouais, mais voilà, la plupart du temps leur café c’est du pipi de chat sucré ( ou alors coute cher pour ce que c’est).

J’ai une solution à ce dilemme! la chaine 10 000 lab! Sur leur site, en anglais messieurs dames, vous trouverez la localisation des boutiques!  à vous les bons petits cafés venus des quatre coins du monde, à vous la sélection changeante en fonction des saisons… Merci 10 000 lab, je t’aime, surtout quand je n’ai plus de café à la maison! C’est pas spécialement joli, mais c’est bon et pas très cher.

2. Blute Collect / 블뤼떼 꼴렉트 

Leur instagram 
L’adresse : 3-28 Seongsan-dong, Mapo-gu, Seoul

Celui ci est un coup de coeur.. Un peu caché dans une rue peu passante, c’est à la fois un café (avec un Pumpkin Spice Latte bien meilleur que celui de Starbucks si vous me demandez mon avis…) mais aussi une boutique! Le café est décoré avec gout avec une inspiration venant droit du Sud de la France (oui, j’ai papoté avec l’adorable propriétaire qui était très surprise de nous voir débarquer ma pote et moi, étrangères, dans son petit univers).

La boutique propose des bougies, parfums d’intérieur, objets d’intérieurs de toute sorte… tout ce qui est flagrance est fabriqué par l’enseigne! Les produits ne sont pas donnés mais les senteurs étaient vraiment fines et originales (comptez entre 25 et 100 euros le produits de mémoire).

3. Check Grow

Dernier café que j’évoquerais aujourd’hui, et un de mes préféré… 

Instagram
L’adresse : 31 Mapo-daero 4da-gil Mapo-gu Seoul

Je vous livre clés en main le paradis de tout rat de bibliothèque, à 10 petites minutes à pieds de la station de métro Mapo.

Ce n’est pas tant un café qu’un espace de travail, papoteurs et papoteuses passez votre chemin les gens qui fréquentent ce lieu le font dans le calme mais je sais que beaucoup d’entre vous êtes étudiants ou lecteurs… Et le lieu vaut le détour!

Situé juste en face de Yeouido, le café vous offrira une magnifique vue dégagée sur le fleuve et les buildings! Evidemment, restez pour le couché de soleil… et n’oubliez pas vos mugs et Thermos car le plus gros défaut du lieu est qu’ils servent les boissons dans des coupes non recyclables! 

Etre végétarien ou Vegan en Corée du Sud (Séoul)

Hey les Germaines !

Ceux et celles qui me suivent sur instagram savent que je ne suis ni vegan ni végétarienne mais que depuis longtemps je réduis ma consommation de viande, essaye de surtout manger de saison et suis ouverte aux modes d’alimentations dits « alternatifs ».

Ce qui me semblait d’une facilité totale à Paris, est devenu bien plus problématique en Corée…

Parlons en!

Assiette uniquement végétale chez Chick peace à Sinsa, Séoul… je vous laisse l’adresse en fin d’article! 

1. Les recommandations de base


Attention, vous n’êtes pas en territoire ami.

Chers lecteurs, je ne souhaite pas vous décourager mais vous venez d’atterrir dans le pays des barbecues, des plats de viandes à moins de 10 000 won (moins de 7 euros 50 ), des marchés de viande et surtout surtout…

La majorité des restaurateurs ne semble absolument pas au courant de ce que « vegan » peut bien vouloir dire…

C’est sans honte qu’on vous affirmera que votre plat est végétarien ou vegan alors qu’il contient un bouillon de viande et/ou qu’un oeuf y flotte fièrement… Pour des flexitariens, comme nous, cela ne pose qu’un problème minime mais pour un végétarien ou un vegan la problématique est bien plus importante! 

Les considérations alimentaires que l’ont peut connaitre en Europe tardent à toucher le grand public ici, il vous faudra donc vous munir de patience, d’un vocabulaire alimentaire solide et surtout, à mon avis, d’une bonne cuisine (et ce n’est  pas si évident en Corée du Sud, la majorité des petits appartements n’a pas de four!). 
Les supermarchés veulent vous faire assassiner par votre banquier : non, vous ne rêvez pas, ces 4 pommes sont bien à presque 5 euros, et bien oui, ce foetus de brocolis est à 3 euros… 
On vous a dit et redit que manger à l’extérieur en Corée du Sud ne coutait presque rien? C’est très vrai, quand on mange dans un petit restaurant de quartier… néanmoins, dès lors qu’il s’agit de nourriture étrangère la note grimpe très facilement… comptez entre 15 et 20 euros le plat de base (genre… pâtes…). Utilisez la carte du « je trouverai bien quelque chose sur le menu » avec prudence car de très nombreuses fois la liste des plats ne contient rien de convenable pour une alimentations végétale… et comme on l’a évoqué le plat peut contenir des aliments carnés cachés!
Assiette vegan chez Sukkara! l’adresse est en fin d’article!

Vous n’êtes toujours pas convaincus ?

Alors laissez moi juste vous dire que traditionnellement le kimchi est réalisé avec du jus/huile de poisson et qu’encore aujourd’hui de nombreuses préparations du chou si fameux contiennent des marinades à base de fruits de mer ou de poisson… il m’est déjà arrivé d’avoir le ventre chagrin après avoir mangé un kimchi qui avait été préparé avec des huitres (j’y suis allergique)…. pourtant dans l’assiette il n’y avait pas de coquillage évidemment… et il en va de même pour énormément de preparations.

Seriez vous, végétariens et vegans, voués au trépas en Corée? mais non, mais non! La Corée ne s’adapte certes pas à vous mais vous pouvez utiliser quelques jokers!

2. Vos meilleurs amis

Je le concède, les végétariens s’en sortiront bien plus facilement que les vegans… c’est cela dit déjà le cas en Europe je suppose.

Les marchés de quartiers :

Ce sera une aventure,  et vous pourrez être confrontés à ce que la Corée a de plus déplaisant… On m’y a déjà ouvertement ignoré alors qu’on continuait à servir les clients coréens, mais c’est néanmoins là bas que vous trouverez les meilleurs prix pour vos fruits et légumes et ils seront souvent de meilleurs qualité qu’en supermarché!
En matière de grande surface je conseillerais les Emart et Alphas… ils ont la réputations d’être les plus chers mais ils sont aussi ceux qui, dans mon expériences proposent le plus de produits importés et le plus grand rayon biologique (pour Emart. j’y trouve meme des pois chiches, lentilles et mélange de graines)… 
Les Alpha sont l’équivalent des Monoprix de Paris, j’y trouve cornichons, moutarde de Dijon, huile de coco et surtout, ils vendent les légumes et fruits vieillissants avec de très grosses réductions (du moins, l’alpha de mapo station le fait), ces aliments seront vos meilleurs alliés pour vous cuisiner des repas délicieux sans aliment animaliers!

On peut également citer le magasin « vegan space » d’Itaewon qui est d une grande aide (mais cher), vous y trouverez des produits vegan et même des steak végétaux si vous arrivez avant la rupture de stock!

La cuisine coréenne!

Et voilà un Japchae sans viande dégusté au Gwangjang market de Séoul et plein de légumes!… je ne peux pas garantir l’absence de bouillon de viande cela dit 😦


C’est paradoxal me direz vous? et bien pas tant que ça… Certes de nombreux plats sont à base de viande, poisson ou fruits de mer mais pas tous, les garder en tête serait judicieux!
  • les bibimbap ont une version végétarienne (avec oeuf) et vegan (légumes!)
  • les kimpab classique ne contiennent pas de viande
  • les Jeons ( MAIS ATTENTION RENSEIGNEZ VOUS il m’est arrivé que les fruits de mer ne soient pas indiqués sur le menu alors qu’ils étaient présent dans le plat) dont la pâte contient des oeufs mais qui peuvent etre aux légumes et au kimchi. 
  • le yachaejuk qui est une sorte de porridge/bouillie de riz aux légumes (là aussi attention tous les juk ne sont pas végétariens/vegans). 
  • le danhobakjuk est une sorte de soupe de courge! 
  • le patjuk est aussi une soupe mais au haricot rouge et riz! 
  • teokbeokki (mais attention, normalement ils viennent servis et cuisinés avec des gâteaux de poissons… mais si vous êtes attentifs vous pourrez trouver des stands proposant des versions sans poisson!)
  • Japchae… là encore, le plat est souvent préparé avec du boeuf mais ce n’est pas systématique!
  • les egg bread (obviously pour les vegetarians)
  • Certains Ramyeon…
  • Pensez aussi aux restaurants de curry et les indiens qui peuvent proposer de belles alternatives végétariennes et vegan pour un prix raisonnable (mais attention, à Séoul, c’est souvent épicé).
Et surtout surtout surtout les restaurants bouddhiste et les « cantines » des temples qui vous offriront une expérience des plus interessante!! 
Délicieux Jeon aux légumes (la pâte contient des oeufs) accompagné de son tofu!


Finalement, avec tout ça, on doit pouvoir se débrouiller pas si mal non? la véritable problématique reste que c’est pénible d’être sur ses gardes en permanence si on vient en Corée sur le long terme… malheureusement la culture coréenne est très carnée et si les mentalités évoluent, c’est avec grande lenteur. 

On continue sur les conseils de survie? 

Je ne parle pas couramment le coréen, je peux tout de même vous laisser avec ces deux phrases à apprendre par coeur : 

Je suis vegetarien = 저는 채식해요 (jeoneun chaeshik haeyo)
Je ne mange pas de viande = 고기 안 먹어요 (gogi an mogeoyo)

Pour terminer je vais vous laisser le nom des adresses de restaurants où j’aime bien aller et qui proposent des options végétariennes ou vegan!

► Sukkara à Hongdae : le plus charmant, tout est fait maison, même les rhums arrangés!

157 Wausan-ro, Seogyo-dong, Mapo-gu, Seoul

 Plant à itaewon : le plus expat’
Itaewon-dong 130-43 2F
Yongsan-gu, Seoul, South Korea
► Yammy yonil à Hongdae : gros point bonus pour les burgers vegan!!!

6-5 Yanghwa-ro 7 gil Mapogu Seoul

► The raw by twins à Hongdae : pour les patisseries vegan!

6 poeun-ro 2ga Gil Mapogu Seoul 

► Chick peace : pour la dose de hummus… et ouais y’en a pas tant que ça à Seoul!

Sinsa-dong, 540-18, Seoul

Et voilà les Germaines! vous l’aurez compris je ne pense pas qu’être vegan soit impossible en Corée du Sud, simplement pas très facile et vous serez sans doute confronté à de l’incompréhension de la part des coréens… Etre végétarien me semble bien plus simple en revanche… Dans tous les cas les aliments cachés risquent de poser problème…

Je vous souhaite une belle journée!
Y.P

Guide de survie de l’expat en période de Noël à Séoul

Joyeux Noël les Germaines! 

J’espère que tout s’est bien passé pour vous et que vous rouliez comme de petites barriques pleines de bonnes choses le 25… Pour ma part c’était clairement le cas, je ne pouvais plus rien avaler (et c’était pas juste due à ma bronchite et aux centaines de médicaments qu’on nous donne en Corée du Sud).
J’ai passé un merveilleux Noel je dois l’avouer… ce n’était que Max, Olive et moi, et bien sur nos familles nous manquaient mais nous avons tout de même pu profiter à fond de l’ambiance des fêtes de fin d’année…

Pourtant, la majorité de nos copains expats (en couple ou non) nous ont avoué ne pas du tout aimer Noel en Corée, et même avoir des coups de déprime à cette période de l’année… 

Les témoignages un peu tristounes se multipliant sur instagram et après une rencontre avec une jeune fille adorable qui avait décidé de finalement abréger son séjour en Corée, j’ai eu envie de partager ce que nous avons fait pour vivre Noël en beauté malgré l’évidence :

La Corée du Sud n’est absolument pas un pays de traditions Noëlique 

(oui je dis Noëlique parce que je n’ai pas du tout envie de relier Noël uniquement à la religion chrétienne, en France, je connais des personnes de toutes religions qui profitent à fond de cette période de l’année et même des cadeaux…) 

Disclaimer : Je sais qu’être à Séoul avec mon chéri, français, aide forcément à mieux vivre les fêtes, je ne l’oublie pas, mais comme j’ai eu des retours de couples occidentaux qui ne passaient pas de jolies fêtes… je me permets quand même de lâcher mes quelques conseils… j’espères que ça aidera quelques personnes!

On est lancé sur un top 10 des choses qui peuvent rendre magnifique votre Noël à Séoul!

1. L’organisation!

Je pense qu’honnêtement ce fut la clé de tout, nous avions organisé quasiment tout notre mois de décembre en avance en nous focalisant sur Noël… ça ne nous a pas demandé beaucoup d’efforts vu que nous avons un amour fou pour la fin d’année. 
Chaque jours une activité était prévue, jusqu’aux courses pour le repas du réveillon afin d’être surs de profiter à fond de nos week end et jours de repos!

2. Ne faites pas de compromis avec les décorations de Noel.

Et commencez tôt! On a commencé le mois de décembre avec la décoration de l’appartement et le sapin!

Oui, je sais, une grosse partie d’entre vous, expatriés, sont en études, PVT, et ne savent pas s’ils resteront plus d’un an dans le pays, et si vous me suivez sur instagram vous savez aussi que je n’encouragerais pas la consommation irraisonnée… 

SAUF QUE 

Vous trouverez des décorations de Noël peu chères assez facilement à Séoul et surtout vous n’avez aucune raison de les jeter une fois utilisées… si la valise est trop petite pour les ramener avec vous alors envoyez les par colis! 
Les décorations de Noel pèsent peu et je viens d’envoyer un colis vers la France, pour 3 kilos, avec une assurance et la formule la plus chère (avec suivis et transport en 5 jours) je n’ai payé que 35 euros… alors si vous choisissez une formule par bateau et moins rapide je pense que le prix sera facilement divisé par deux!
Vous devez bien avoir un parents ou des amis pour réceptionner le colis en France et vous le garder jusqu’à votre retour! 

De plus, je trouve que de belles décorations de Noël sont des souvenirs merveilleux de votre séjours! Avec Max on avait l’habitude de ramener des boules de Noel de nos voyages en europe dès que nous le pouvions… souvenirs merveilleux garantis au moment de décorer la maison en décembre.

Comme je suis sympa je vous laisse une petite liste d’endroits où shopper pour Noël :

  • Homeplus
  • Emart
  • Daiso (le moins cher!! Vraiment vraiment pas cher…)
  • Modern house (attention celui de Time square a fermé mais celui de yongsan dans l’Ipark est toujours d’actualité en décembre 2019). C’est mon enseigne préférée dans la liste! On y trouve même de la vaisselle de noel en période de fête!
  • Les marchés de Dongdaemun mais c’est aléatoire…

3. Mettez vous dans l’ambiance avec les téléfilms de Noël!

Mais siiiii, ne secouez pas la tête, surtout les garçons dans le fond… Je vous assure qu’il y en a pour tous les gouts! Cette année on a même trouvé un film d’horreur de Noël sut Netflix (Krampus) et j’ai eu un coup de coeur pour les séries de Noël comme Merry Happy Wathever et Home for Christmas ( qui est scandinave et pleine de belle neige).

4. Traquez les illuminations de Noël!

Séoul a beau ne pas être une ville de Noël comme Strasbourg, c’est surtout une ville où l’esthétique est très importante, la ville s’illumine, les sapins apparaissent dans les cafés, restaurants et même dans les métros… ce n’est pas compliqué de faire de jolies balades hivernales dans la ville… 
Mes illuminations preferées sont celles du centre commercial « Time square » qui installe chaque année des décorations de tailles sur son esplanade et dans l’établissement lui même mais on peut également citer le quartier de myeong dong, l’IFC mail de Yeouido qui, cette année avait une licorne dont la crinière changeait de couleur et un petit festival de lumière avec des élans lumineux! ( rien que ça ouais…)

5. Allez à la patinoire!

En hiver, elles pullulent à Séoul! Que ce soit celle du City Hall ou du Coex ( en extérieur messieurs dames) ou celle du lotte world ( accessible sans avoir à payer l’entrée du parc d’attraction) c’est une activité qui sort de l’ordinaire et qui fera rire petits et grands… que vous sachiez patiner ou pas d’ailleurs! C’était quasiment la première fois de l’amoureux et pourtant il a bien ri (malgré une appréhension avant de se lancer, c’est vrai).

Petit plus pour les moins aventureux, dans les patinoires coréennes des casques et protections sont mis à disposition (la plus part du temps de façon gracieuse).

6. Préparez la soirée de Noel en avance.

Que vous prévoyez de faire ça en amoureux ou entre amis il y a moyen de faire ça bien! Les produits disponibles sont de plus en plus diversifiés! Il y a encore un an trouver du fromage était difficile et ne parlons même pas de charcuterie… Aujourd’hui nous en trouvons à Emart! Mais… il vaut quand même mieux s’y prendre à l’avance car on ne trouve pas tout du premier coup et surtout…. ça nous met encore plus dans l’ambiance et évite les stress de dernière minute!!

Petite astuce, les departments store ont quasiment tous un sous sol avec une épicerie fine où vous trouverez des fromages français, la charcuterie et même du saumon fumé!

Tout cela coute cher je dois l’avouer un fromage tourne entre 10 000 won (7,5 euros) et 20 000 won (15 euros…), le saumon fumé était à 7,5 euros mais nous a duré plusieurs repas…

SURTOUT la botte secrète pour les omnivores se trouve être une petite boite nommée France Gourmet… En quelques mots pour vous expliquer pourquoi on trouve peu de produits français type frometon et autre en Corée, c’est pour des raisons d’exportation compliquée (normes sanitaires et autres qu’impose la Corée mais qui faiblissent chaque année, c’est le travail des ambassades de négocier tout ça!)… c’est là que France Gourmet intervient, ils fabriquent des produits « français » mais en Corée… Rillettes, paté, jambon, fromages et… foie gras… ET le site est en français! C’est par ici

Si vous n’êtes pas végétariens et avez prévu un budget courses de Noël le site internet de France gourmet vous intéressera! Et si vous préférez les points de vente physiques…. Lisez le point suivant!
Si vous êtes végétariens, votre portefeuille ne s’en portera que mieux finalement, mais il vous faudra mettre la patte à la casserole car les produits végétariens et encore plus vegans sont durs à trouver en Corée, je vous laisse deux noms de magasins où vous pourrez tenter votre chance!
« Vegan space » à Itaewon et Zero waste jigu que vous retrouverez sur instagram! le marché prend du temps à se developper mais dans les adresses que je vous ai laisser vous pourrez parfois trouver des produits comme du fauxmage et des steak végétaux qui pourront peut être vous aider pour un repas de fête!

7. Pas de Noël sans marché de Noël!

Et ouais! Même à Séoul! Et ils ne sont pas si rares… Celui qui nous intéressera le plus sera évidemment le marché de Noël français, qui se tient à Soremaeul au parc Montmartre en plein coeur du quartiers français, non loin du lycée français de Séoul… Il est petit et bien sur il ne vaut pas nos marché alsaciens MAIS vous y trouverez du vin chaud, le père Noel, une tombola, des français et à manger!! surveillez les comptes instagram de la chambre de commerce française en Corée pour avoir la date chaque année!

Cette année les restaurants Flams (flammekueche) et l’empreinte (bistrot français) y avaient des stands permettant de déguster du rhum chaud, des escargots, des huitres…
SURTOUT France Gourmet y avait un stand avec tout un tas de boustifaille carnée pour les fêtes… Jakpot!

8. Seoul est la ville des Coffee shop (même s’ils sont moins coquins que ceux d’Amsterdam)

Profitez du charme calme des cafés seoulites qui passent dès fin novembre les chants de Noël et se parent de leurs plus beaux décors pour n’en citer que quelques uns … Le c27 à Sinsa, le Mamma Mia dosan à Apujeong… et tous les autres que vous découvrirez sur instagram ou en vous baladant!

À vous les pains d’épice, cupcake et biscuits de Noël!

9. N’hésitez pas à ne pas rester seuls…

Tendez la main, je comprends que vous puissiez être timide, que vous soyez arrivés seuls et que cette période de l’année vous rende vulnérable… c’est normal, mais ce n’est pas une fatalité… il vous est facile de trouver des français à Séoul à défaut de facilement sympathiser avec des coréens (qui, de toute façon n’auront pas la même approche de Noël puisqu’ici on est sur une fête d’amoureux.
Faites un tour sur instagram, il est facile de trouver les expatriés français en Corée, un petit message est vite envoyé et peut engendrer de belles amitiés, une bonne partie de mes amies ici proviennent directement de mes contacts instagram! Si vous n’avez pas instagram vous aurez sans doute facebook… là aussi il existe des groupes pour expatriés francophones et je n’ai jamais vu un poste proposant une sortie ou une rencontre rester sans reponse… et quand bien même, ce serait eux les méchants et pas vous!!

10. Le jardin du matin calme AGAIN

Et oui je vous en avait déjà parlé l’année dernière mais je signe et persiste vu que nous y sommes retourné cette année. C’est une merveille, un bonheur, un enchantement… filez vous habiller chaudement et foncez! Pas besoin de vous presser en fait puisque le jardin garde ses décorations d’hiver jusqu’en mars!

J’ai écrit un article entier sur cette visite inhabituelle en Corée, je vous laisse le lien Ici

Et voilà les Germaines… Je vous souhaite une belle année et j’espère sincèrement que ceux qui ont passé des fêtes un peu tristes auront d’autant plus de joie l’année prochaine!

Y.P

Vivre en Corée du Sud, derrière les paillettes.

Salut les Germaines,

Apres l’annonce d’un autre décès dans le monde de la Kpop j’avais envie de reprendre les articles un peu plus sérieux.

Vous savez, pour ceux qui viennent ici régulièrement, que je partage avec plaisir une image très positive de la Corée du Sud et que j’ai, par le passé, encouragé plus d’une personne à tenter l’aventure si le coeur lui en disait. 

NEANMOINS, 

Je ne veux pas participer non plus à ce mouvement sur les réseaux sociaux qui valorise la Corée à outrance en n’envoyant que des paillettes.
Je me lance donc dans une série d’articles moins licornes et confettis qui traiteront, chacun leur tour, d’un défaut majeur de la vie en Corée du Sud, qui pourrait impacter votre expérience
Commençons par enfoncer une porte ouverte (mais que certains ignorent volontairement ou pas).

Vous ne serez JAMAIS coréen(ne).

Oui, oui, j’ai ressenti le besoin de vous rappeler cette simple vérité. 
Je ne vous parle pas des Vanessa (comme les appelle Togen), koreaboo qui se rebaptisent avec des noms coréens et appellent leurs parents Eomma et Appa et rêvant de rencontrer leur Oppa de Kpop en oubliant que le pauvre gamin est sans doute en phase de déprime sans même pouvoir se venger sur un pot de Nutella (oui les mecs aussi sont au régime stricte ici). 
Sur ce sujet, chacun son point de vue dirons-nous nous parlons simplement d’expatriés qui aiment ou pas les dramas et la Kpop sans tomber dans des confusions ethniques (ne vous en faites pas, moi aussi j’ai eu mon premier contact avec le pays du matin calme avec les drama, so no judgment here). 
La Corée du Sud (tout particulièrement quand on sort de Seoul et Busan) n’est pas l’Europe, un coréen est un coréen (physiquement), il n’y a pas de coréen non asiatique et dans l’esprit de la grande majorité il n’y en aura pas… même les métisses connaissent un traitement assez spécial en Corée au point où je connais un couple qui a choisi de scolariser ses filles au lycée français pour ne pas les exposer au harcèlement attendu en établissement local.
Ce n’est pas grave me direz vous? Je vous aurais dit la meme chose avant d’arriver à Séoul il y a un an et demi… M. et moi sommes des expatriés temporaires, nous savons que nous ne ferons pas notre vie entière ici alors honnêtement le fait d’être des étrangers ne nous pèse pas tant que ça…
MAIS
Même pour nous certaines situations sont agaçantes! Je vous laisse une liste non exhaustive de ce qui me vient à l’esprit… 
  • Les taxis vous ignorent
  • Vous ne serez jamais le premier choix d’une boite
  • Vous rencontrerez 15 mecs qui ne pensent qu’à vous caresser la rondelle sans jamais envisager un truc sérieux avec vous (même s’ils jurent le contraire) avant de peut être, éventuellement, trouver un type ou une nana correcte.
  • L’homosexualité n’existe pas alors oubliez de pouvoir faire venir votre chéri avec vous par les voie classique des visas compagnes et compagnons. allez, coeur coeur.
  • En cas de conflit avec un coréen, vous aurez tort par principe et il vous faudra aller jusqu’en justice pour essayer de réparer ce fait… une amie coréenne accompagnant un pote étranger en soirée a terminé au poste de police avec son pote parce qu’un coréen a agressé son ami dans la boite de nuit.  Les policiers ont décidé d’office que l’étranger (waegugin) était le coupable. Le coréen a continué tranquillement de profiter de sa nuit pendant que l’étranger passait sa nuit au poste. 
  • Vous ne comprendrez jamais la façon de faire coréenne. Ou du moins c’est ce que les coréens vous rappelleront sans cesse (True story, expérimentée). 
  • Vous devrez garder toute opinion sur la société coréenne pour vous (oui même sur le traitement des femmes, la politique, les suicides, l’industrie musicale scandaleuse…) et peu importe si vous vivez ici depuis des années et des années… vous ne pouvez pas comprendre, vous n’êtes pas coréen, donc votre avis n’a aucune utilité.
  • Vous devrez justifier de votre présence pour toujours : « mais, pourquoi vous êtes là »  » d’accord mais, pourquoi la Corée? »  » quand partez vous? » et je ne vous parle là que des questions « innocentes » qui ne se veulent pas méchantes et ne sont dues qu’à de la curiosité… Les gens qui m’ont posé ces questions ne pouvaient tout simplement pas imaginer ou concevoir que je puisse être en Corée pour toujours puisque je suis étrangère… bah oui je n’y ai pas ma place.
  • N’imaginez pas qu’un mariage avec un coréen soit la fin de vos galères. BAH NON, le visa d’épouse est un visa renouvelable, fut un temps il était delivré pour trois ans mais la tendance actuelle est de ne l’accorder que pour un an et d’obliger les époux à refaire toutes les démarches chaque année pour de nouveau prouver que leur mariage est d’actualité, en cas de divorce? Adieu visa, rentrez chez vous (dieu merci il existe des solutions pour rester mais elles ne s’appliquent pas à tous le monde et certains étrangers doivent simplement partir, peu importe le nombre d’années de présence en Corée et si leur vie est construite ici). 
  • Vous n’aurez pas accès à tous les établissements. Les clubs et bars interdits aux étrangers ce n’est pas un mythe nous en avons déjà fait les frais, et si votre couleur de peau est plutôt chaleureuse vous aurez d’autant plus de chance d’être refoulé. YES le racisme c’est pas trop grave ici! 
Vous n’imaginez peut être pas la pression que tout cela peut représenter, certains, comme nous, le vivront plutôt bien, d’autant plus que nous sommes dans un couple franco-français, mais j’ai vu plus d’une personne dont l’expérience est gâchée par ces traitements. 
Chaque caractère est different et vous n’avez aucune idée de votre réaction face à ce dont je vous parle tant que vous ne l’aurez pas expérimenté, de plus, on peut mettre des mois pour réaliser le poids de cette étiquette de waegugin qui nous colle à la peau. 
Je pense honnêtement qu’un séjour touristique ou une expatriation de courte durée (un an) ne se trouvera pas impacté tant que ça par ce que je vous décris mais clairement, c’est à prendre en considération pour des projets à plus long terme.

N’allez pas vous imaginer que je vous déconseillerais de tenter le coup malgré tout… mais soyez prévenus et n’idéalisez pas un pays…

(surtout si ce pays n’a aucun besoin ou envie particulière de votre présence en son sein). 
Voilà les Germaines, j’en ai fini pour aujourd’hui, j’espère que vous comprenez bien que je garde un grand amour pour la Corée et que je vis à fond mon expérience ici, je ne regrette RIEN, simplement je reçois des messages sur instagram qui parfois m’inquiètent par leur naïveté et j’ai envie de vous protéger au moins un peu! 
Je vous souhaite la meilleure des semaines, 
Bisous Bisous
Y.P

Visites en Corée, les parcs d’automne!

Hey les Germaines!!

Comme vous avez pu le voir sur mon Instagram, l’automne arrive tout doucement à Séoul, et ça, je l’attendais quasiment depuis l’année dernière! 
C’est encore timide, les feuilles rougeoient à peine MAIS la silver grass est arrivée!
Je ne sais pas vous mais avant d’arriver en Corée du Sud je n’avais jamais vu cette herbe là, mais c’est devenu mon paysage favori de l’automne!! 

Haneul park

Le spot le plus connu pour profiter de la silver grass est le Haneul park qui fait partie du World Cup Park à Séoul!
Attention, le parc ferme la nuit et ne trouve qu’au petit matin, les horaires sont assez obscurs mais suivent plus ou moins le levés et le couché du soleil! Attention, les horaires indiqués sur google sont ceux du parking, je suis deja arrivée plus tot et le parc était ouvert.
oui oui, nous sommes bien en plein Séoul!!
Le parc est grand et pour y arriver vous aurez le choix entre une montée de marche ou la pente douce mais plus longue, comptez bien 15/20 min pour toucher au but! La balade en vaut la peine et si vous ne craignez pas la foule alors les week end vous conviendront… si, comme moi, vous y êtes un peu allergique, il vous faudra prendre votre mal en patience!
Deux solutions s’offrent à vous :
  1. Adapter vos horaires et y aller en semaine… je conseille de débarquer plutôt tot le matin que le soir car le couché de soleil attire du monde (mais il est magnifique).
  2. Sortir de Séoul et opter pour le second parc dont je vais vous parler!!

Ungilsan

Autant il vous sera facile de trouver des informations et photos récentes du Haneul park, autant, je n’aurais jamais entendu parler de ce parc si un photographe de m’y avait pas emmené pour un shooting. Vous avez peut etre deja entendu parler de la montagne et de la station de metro ungilsan tout simplement parce qu un joli temple s’y cache! mais ce n’est pas là le seul trésor de l’endroit.
À l’automne, plus précisément courant octobre, le parc proche du metro se couvre de silver grass et Cosmos roses ou oranges tout le long de la rivière… Le spectacle est tout simplement magnifique!
Bémol… Ungilsan est en périphérie de Seoul et vous pourrez facilement mettre deux heures pour y arriver… mais ça vaut le coup non? 
Le spot reste frequenté par les coréens le week end mais la promenade est tellement longue que vous n’aurez sans doute pas la meme sensation de foule qu’au Haneul Park, et en semaine… en semaine vous serez seuls au monde… alors avis aux vacanciers, étudiants, part timer et à ceux qui peuvent prendre un jour de congé… c’est MAINTENANT! les belles choses sont éphémères et ce spectacle ne dure jamais tres longtemps! 
Tip : louer une voiture en semaine peut etre interessant mais en week end se garer devient une épreuve et les embouteillages sont redoutables!!
Je vous laisse avec une carte pour que vous ne vous perdiez pas, et quelques photos de plus!!
Mille bisous Germaines et Germains!
 

Joah box – suite du test avec le mois de mai!

Salut les Germaines!

Je vous ai parlé de la réception d’une autre box de cosmétique sur Instagram il y a quelques semaines! 
Je ne vais pas revenir sur ce que je pense du concept des box mensuelles car j’en ai parlé dans mon premier article, je trouve que le format que propose Joah box est super car il permet de ne pas s’abonner et d’acheter les box uniquement les mois qui vous intéressent (et pour celles et ceux qui sont des accrocs aux cosmétiques, alors faites vous plaisir avec les forfaits!!)!
J’ai bien pris le temps d’essayer tous les autres produits et je veux particulièrement revenir sur deux d’entre eux et surtout pourquoi je trouve que la box est interessante dans leur cas!

La crème solaire pour visage de la marque « Thank you farmer » avec une protection solaire de 50!

Depuis que je vis en Corée je me suis rendue compte que les coréennes se protègent énormément du soleil, le mythe des parapluies les jours ensoleillés est une vérité et elles ne s’arrêtent pas là, en effet, tous les jours, bon nombre d’entre elles, se tartinent le corps et le visage de crème solaire…
Ce rituel m’intriguait et quelque chose en moi me disait que ce serait peut être pas mal d’essayer mais finalement par manque d’habitude je ne passais pas le cap… 
Et bien merci Joah box pour le coup de pouce! Comme je vous l’ai dit ça fait maintenant plusieurs semaines que je teste la fameuse crème solaire et c’est définitivement adopté, j’en rachèterai à la fin de mon flacon c’est certain! non seulement mon visage n’a plus rougit mais surtout la qualité de ma peau s’est nettement améliorée, elle est plus hydratée et présente moins de défauts.. le soleil l’agressait sans que je ne m’en rende compte!
C’est LE produit de la box pour moi! 

Le second produit dont je vais parler se trouve être le pinceau teint Kicho

Je suis une basic bitch, pout mon teint je n’utilisais que le minimum, mes doigts ou un pinceau, toujours le même… AH je vous avais prévenu, je ne suis pas une beauty gourou, mais j’apprends! 
Je dois avouer qu’à l’ouverture de la box j’ai considéré le pinceau comme un gadget et j’ai mis du temps à le tester justement à cause de ça… (et bah oui, forcement dans une box qui contient des produits que vous n’avez pas choisi, certains vous parlent plus que d’autres…. mais OH BOY:, j’avais tort!). 
Oui,  grand mal m’en pris, je l’adore! Mettre du fond de teint n’a jamais été aussi facile et agréable que depuis que je l’ai! le rendu est encore plus naturel que d’habitude avec mon fond de teint Estee Lauder et le pinceau est D’UNE DOUCEUR mes petites, d’une DOUCEUR!!! Avec sa forme rigolote on peut facilement aller dans tous les recoin de nos petites faces de lune, même sous les yeux! 
Les deux autres produits de la box étaient un masque à utilisation unique pour les cheveux (très sympa et rigolo et dont je vous ai parlé sur Instagram) et un petit flacon de paillettes pour les yeux qui lui, ne m’a pas convaincu car pas très subtile… et oui, on ne peut pas tout aimer dans une box aveugle comme celle ci, c’est le jeu!
Ce qu’il faut retenir pour moi des joah box cosmétique est qu’elles vous aident à sortir de votre zone de confort, elles vous permettent des découvertes de produits qui me semblent de qualité (et je dis ça du haut de la courte expérience car j’ai eu la chance d’en tester deux) et qui sont souvent ludiques! 
C’est un parfait cadeau pour quelqu’un que l’on aime… ou pour soit! surtout pour les débutantes en cosmétiques coréennes qui ne savent pas forcément où donner de la tête!!
Sur ces belles paroles mes Germaines! Je vous souhaite une belle fin de semaine et je m’en vais compter les heures avant l’arrivée de mon petit chat, demain!
Y.P
Séoul J+343

Une expatriée en vacances à la maison!

Salut les Germaines,

Ça fait quelque temps que je n’ai pas écrit ici, même si je reste régulière sur Instagram, je ne vous abandonne pas, je mettais juste en place un petit projet professionnel entre temps! J’ai écrit pour le site expat.com un petit guide de l’expatriation à Séoul en 18 articles, mais, me voilà de retour!

Je ne vous écris pas de Séoul mais de Paris, (pas exactement Paris en vérité mais nous aborderons ce point un peu plus tard), alors quoi de plus logique que de vous parler de ce retour temporaire?
Pourquoi? Et bien parce qu’être en vacances, chez vous, ça ne ressemble pas tellement à des vacances. J’exagère? Je sur-joue? Pas du tout, je vous explique pourquoi ce mois passé en France est en mi-teinte

  • Tu rentres mais pas chez toi : 

Rentrer en France c’est super mais nous, nous retrouvons sans notre appartement du douzième arrondissement de Paris et ça, ça pique! Nous transitons entre nos différentes familles pendant un mois en essayant d’équilibrer le plus possible les temps de séjours et rien que ça, c’est un casse tête.

  • Tu rentres chez toi, qui n’est pas chez toi, et qui n’est même pas Paris: 

Baaah ouais, l’appartement de Paris est rendu depuis longtemps et nos parents sont en bout de ligne de Transilien (genre 10 kilomètres plus loin c’est la creuse). Les allez retours jusqu’à la capitale, notre maison de coeur prennent tu temps et de l’énergie , en particulier en période de canicule.

  • La nourriture : 

Entendez moi bien, je suis au paradis, je nage dans le fromage, je me noie dans du vin, je me régale de charcuterie. Bon, d’accord, mais j’ai quand même pris une taille de pantalon en moins d’un mois! Comme ça, paisiblement, à coup d’estomac blindé et de grillade enquillées… 
Je vais vous avouer qu’au delà de mes pantalons que j’aime bien et que je compte bien remettre un jour, mon corps est en train de me supplier d’arrêter de le bourrer de calories superflues! Je pose les armes, je m’avoue vaincue, je vais me calmer… sauf pour le fromage, j’aime trop le fromage. Peut être aussi la charcuterie, il n’y en a pas en Corée il faut bien que je me remplisse de souvenirs. Bref on verra plus tard.

  • Les transports : 

C’est. SI. dur. Je pense que depuis mon arrivée je n’ai pas fait un trajet de train tranquille…. Il y a toujours eu des arrêts au milieu de la voie, des retards, des suppressions, une température moyenne approchant celle du soleil et des messieurs sentant bien trop mauvais pour venir de cette planète. Le confort coréen est sournois, il s’installe vite et manque furieusement.

  • L’emploi du temps : 

Vous avez beau être en vacances, les autres non, donc vous courrez à droite, à gauche… pour voir la famille, les copains, les collègues sur des créneaux horaires trop peu nombreux pour satisfaire tout le monde. C’est d’un stress les Germaines!
Je suis fatiguée! Je suis en vacances et je suis fatiguée… est ce les concours de dégustation d’andouillettes? Le surplus de graisse? Les transports? Je ne saurais vous dire mais mes cernes prennent une dimensions planétaire.

Est ce que je regrette cela dit?

Pas un instant, c’est un bonheur de retrouver les gens qu’on aime, de retrouver ma tour Eiffel et la Seine, de boire un verre de vin avec du Neufchâtel en regardant passer les parisiens. Vous savez quoi? J’ai même apprécié me disputer avec le vieux monsieur grincheux de la gare Montparnasse. C’est tout ça Paris.
Il n’empêche que j’ai un peu hâte de rentrer et de reprendre ma vie séoulite et de vous écrire plus souvent!
Je vous embrasse les Germaines, à la française!
Y.P

Review boxe de Cosmétiques coréens

Hey les Germaines!

J’ai bien pris mon temps, jai bien testé les produits que  Joah box m’a envoyé et je suis prête à vous en parler!!

la boxe reçue contenait

– un rouge à lèvre
– un masque à bulle que je n’ai pas pris en photo car vous voyez le principe des masque en papier.
– un masque pour cheveux
– une creme pour les mains
– un produit hydratant pour visage sous forme d’acide hyaluronique.

Concernant les produits reçus 

le rouge à lèvre de la marque MacQueen :

C’est en vérité un lip tint, dans une petite fiole et avec un applicateur mousse, il est super, pas du tout asséchant pour les lèvres, il met du temps pour se figer sur les lèvres et a un fini qui n est pas complètement mat! pour moi cest un nude parfait mais j’ai une peau très claire et à tendance jaune… donc à voir si la couleur vous correspond… c’est le problème des boxes… moi en tout cas jai adoré le recevoir, et je l’ai tout de suite appliqué sur moi (photo sur instagram by the way)! 
Je pense qu’il est le plus beau utilisé comme le font les coréennes… en applicant la couleur au centre des lèvres et en estompant avec les doigts vers les commissures afin d avoir un effet filouté et non tres dessiné contrairement aux tendances européennes (ou surtout américaines?). 

Le masque pour les cheveux, M British : 

Euh ce n’est rien que le sauveur de ma vie capillaire en Corée. 
Ça réclame contexte aussi bien que le respect. Depuis que je suis en Corée, pour la première fois de ma vie je galère un peu avec mes cheveux. Jusque là j’étais cette nana insupportable qui avait une crinière brillante, épaisse et jamais fourchue meme quand elle ne s’était pas coupé les veuch’ depuis 3 ans et qu’ils lui arrivent presque aux fesses. Oui vous pouvez me hair mais respectez moi quand même. 
Ouais.
Bah avec l’arrivée en Corée jai commencé à perdre des cheveux comme un labrador et même en changeant trois fois de shampoing ils étaient gras en environ 34 secondes. BUT WHYYYY, WHYYYY? était ce le karma?  Je ne sais pas, mais ça a commencé à s’améliorer depuis deux mois environ (dieu merci ma masse de cheveux est conséquente et il m’en reste plein plein, surtout quils poussent à vitesse grand V donc finalement plus de peur que de mal).  Néanmoins je me suis imaginée plusieurs fois chauve en quelques semaines et cherchais des solutions.
La solution me fut apportée par le facteur, ADIEUR les cheveux gras grace à Joah box… MERCI MERCI, je vous suis redevable, nous sommes à presents frères et soeurs de sang, promis! le beurre pour cheveux de M British m’a sauvé, appliqué AVANT le lavage il a rendu mes cheveux brillants et doux et surtout a facilité le lavage et/ou a protégé mes cheveux de l’eau très calcaire de Seoul (plus encore qu’à Paris, ouais), les empêchants de graisser dès la sortie de la douche.
L’inconvénient? le tube devrait être de 3 tonnes environ. bah oui ça part vite sur une tete.

Les crèmes hydratantes, mains et visage.

Autant je n’aurais pas grand chose à dire sur la creme pour les mains Hanyul autant c’est plus mitigé pour l’acide hyaluronique de The plant base.
La crème pour les mains est bien, ni trop grasse ni pas assez, elle sent le bonheur, est jolie, et si vous êtes comme moi, elle rejoindra avec plaisir votre collection de cremes pour les mains qui rempli deja trois tiroirs. ( je me suis lancé un challenge, plus d achat avant de les avoir toute finies mais on m en offre super souvent de ce produit là c’est fou…) 
(nan et puis j adore en fait ne cessez jamais de m en offrir, je suis une accroc). 
Le produit visage hydratant de The plant base...  j’ai l’impression que c’est pas mal comme produit… un peu léger question hydratation pour moi (mais jai une peau plus sèche que grasse. clairement.) mais surtout, si je l’utilise seul directement sur mon visage, le produit peluche… alors je sais que ça depend des peaux et des compatibilités de PH et tout mais c’est un peu impossible pour moi de me maquiller par dessus…. le bon coté c’est que j’ai trouvé une parade, mélanger ce produit à ma creme hydratante habituelle, et jai effectivement l’impression que ma peau est d’autant plus douce et surtout qu’en cas de petite cicatrice ou marque, elle se reconstruit plus vite! 

Concernant la box.

Maintenant, parlons de l’offre de Joah box.
Je vais être honnête, je ne suis pas du tout fan du concept box de produits cosmétique de base, pour une raison écologique. Nous (la majorité du monde) n’avons raisonnablement pas besoin de 5 à 7 produits full size tous les mois. Les doublons arrivent vite. MAIS MAIS MAIS, la Joah box propose de petits forfaits très interessants, type une boxe unique le mois de votre choix ou encore un forfait de 3 mois! 
Je trouve ce système là très interessant, il permet aux personnes qui ne sont pas dans une grosse consommation de cosmétique quotidienne de tout de même pouvoir découvrir la cosmétique coréenne et de se faire plaisir sur quelques mois (car quand meme, en recevant une boxe, meme en la payant, on a l’impression que c’est un cadeau!) 
Autre bon coté: le prix. Vous en aurez pour une trentaine d’euros le mois alors que les produits dans le commerce traditionnel vous reviendront à pratiquement le double (en fonction des mois, mais vous êtes toujours gagnants sur le prix quoi qu’il arrive) et là encore, c’est une super opportunité pour découvrir de nouveaux types de produits et de nouvelles marques, aussi bien pour les connaisseurs que pour les débutants qui ne savent pas trop par où commencer!
De plus, ceux qui se sentent freinés de ne pas savoir ce qui se trouve dans les box avant d’acheter, peuvent aller faire un tour sur leur instagram pour avoir de petits spoilers chaque mois 😉 
En conclusion, c’est un avis favorable que je vous laisse, c’est à mon sens un super cadeau à faire à quelqu’un ou à soit meme, que ce soit pour un mois ou sur la longueur et une facilité d’accès aux cosmétiques coréens qui sont encore difficilement trouvables sur le marché français (meme si sephora s’y met doucement). 
et voilà les Germaines, ce sera tout pour aujourd’hui, j’ai d’autres produits donc jai envie de vous parler mais ce sera sans doute plus sur instagram sous forme de « produits finis » car à presque 8 mois de présence sur le sol coréen je termine mes premiers flacons!
Prenez soin de vous,
Y.P
Séoul J+215

Lettre ouverte aux étrangers en Corée du Sud OU shoutout ralouze.

Salut les Germaines,

on se retrouve aujourd’hui pour quelque chose de différent. Cet article là me trotte en tête depuis quelque temps, du moins l’idée et j’ai décidé d’en faire une entrée. 
[Ne le prenez pas à l’envers, bien sur je ne vise pas tous les étrangers en Corée, j’ai rencontré de super personnes ici, certaines auxquelles je me suis attachée très vite, et je suis certaine que je vais continuer à rencontrer des perles MAIS…] 
MAIS, voilà, j’ai remarqué quelques « syndromes » chez certains étrangers ici, et, je dois l’avouer, ça m’agaaaace!!

Je partage ça avec vous!

  1. Syndrome du « Ne me parles pas, ne me parles pas, ne me parles pas » : Non, ne détournes pas les yeux jeune femme quand tu me croises, je ne suis pas plus koreaboo que toi, et je ne compte pas m’accrocher à toi comme une moule à son rocher car je ne suis pas en dèche d’amis. C’est insupportable cette tendance qu’ont certains d’essayer de faire comme si vous n’existiez pas alors que ça cherche des yeux tous les Oppas de la rue. Désolée de ne pas être coréenne! À l’opposé j’ai rencontré des expatriés qui n’ont pas choisi la Corée du Sud par envie mais par nécessitée professionnelle et qui e s’entourent que d’étrangers… ce n’est pas mieux.
  2. Syndrome du râleur malheureux mais pas trop: Rien ici n’est jamais assez bien, c’est trop cher, les coréens ne sont pas assez gentils, c’est sale, la nourriture n’est pas assez bonne, trop de mauvaises rencontres. Mais non, ils ne souhaitent pas rentrer chez eux ou changer de pays. Souvent en PVT, ils n’ont pourtant pas grand chose pour les retenir ici, si ce n’est le chéri existant ou espéré secrètement. Le plus drôle c’est que je suis en désaccord avec toutes les affirmations citées (pour la propreté il faut dire que je viens de Paris donc je partais de bas, mais à part dans les quartiers de fête en fin de soirée je ne me suis jamais dit que la Corée était sale, et encore, c’est nettoyé le lendemain pour 7 heures du matin) à croire qu’on ne vit pas dans le même pays mais HEY j’ai entendu dire que la négativité attire la négativité.  Il faut aussi se rendre à l’évidence, la vie à l’étranger dans un pays aussi différent que la France, et bien ce n’est pas fait pour tout le monde, même sur le court terme.
  3. Le syndrome du « euh arrêtez de rêver la vie en Corée c’est dur, c’est stressant, c’est nul, vous ne serez jamais heureux. Mais moi j’ai épousé un coréen et je compte passer ma vie ici ». Souvent sorti sur internet sur les groupes ou réseaux sociaux à des personnes qui souhaitent tenter l’aventure en Corée. Merci, mais même si ce pays n’est pas parfait, aucun ne l’est et chaque expérience est différente. En fonction de votre vie en France la Corée sera ou non plus stressante. Les burnout et personnes malheureuses en France, ça existe aussi, beaucoup. Je soupçonne ce syndrome de découler d’une envie de garder le monopole de l’étranger en Corée du Sud. Souvent, de ce que j’ai pu remarquer, le syndrome se déclenche chez une personne arrivée en Corée grâce aux drames et à la Kpop mais qui ne souhaite pas voir débarquer ses consoeurs et confrères sur le territoire. Pas encore entendu ce discours chez des expatriés pour le boulot purement et arrivés en Corée sans être influencés par la vague Hallyu. ( et pas de jugement ici, j’en ai saigné des dramas coréens!).
  4. Syndrome du « nan mais la vie c’est pas un drama » : bah en fait si, pour certains, si! certains vont vivre une histoire incroyable en Corée, rencontrer l’amour de leur vie, vivre des centaines de péripéties plus ou moins agréables, trouver des amis pour la vie! Donc si les gars, c’est un Drama leur vie. ET C’EST TANT MIEUX! je le souhaite à tout le monde, même si j’imagine bien que les élues qui finiront avec Oppa avec un job merveilleux seront rares, et les stars de Kpop encore plus mais POURQUOI PAS? Ces personnes là ne gênent personnes en tentant. 
  5. Syndrome du « La vie en Corée ça va être un drama » alors oui, non, malgré ce que j’ai pu dire au dessus, ne venez pas en Corée avec comme espoir premier de rencontrer Oppa et être vénérés comme une déesse juste parce que vous avez des yeux bleus. Le juste équilibre c’est ce qu’il y a de mieux les Germaines!
Perso, je préfère garder en tête le bonheur de certains nouveaux arrivants, les rêves plein la tête, les personnes qui choisissent de revenir en Corée parfois des années après avoir quitté le pays pour rentrer « chez eux », les coréens incroyables que nous avons eu la chance de rencontrer depuis que nous sommes ici et sur qui nous nous reposons avec confiance, les rires, les découvertes, la curiosité . J’oublie facilement les quelques déconvenues et fais l’effort de m’adapter à ce pays qui n’a pas demandé ma présence.
Je ne sais pas trop ce que vous en pensez, j’espère n’avoir froissé personne, aucun de ces syndromes ne vous disqualifie en tant qu’être humain de valeur à mes yeux, ne vous en faites pas (sauf peut être le premier, non mais!), essayez juste de ne pas cumuler :p
Je vous embrasse,
YP
Séoul J+201