Lettre ouverte aux étrangers en Corée du Sud OU shoutout ralouze.

Salut les Germaines,

on se retrouve aujourd’hui pour quelque chose de différent. Cet article là me trotte en tête depuis quelque temps, du moins l’idée et j’ai décidé d’en faire une entrée. 
[Ne le prenez pas à l’envers, bien sur je ne vise pas tous les étrangers en Corée, j’ai rencontré de super personnes ici, certaines auxquelles je me suis attachée très vite, et je suis certaine que je vais continuer à rencontrer des perles MAIS…] 
MAIS, voilà, j’ai remarqué quelques « syndromes » chez certains étrangers ici, et, je dois l’avouer, ça m’agaaaace!!

Je partage ça avec vous!

  1. Syndrome du « Ne me parles pas, ne me parles pas, ne me parles pas » : Non, ne détournes pas les yeux jeune femme quand tu me croises, je ne suis pas plus koreaboo que toi, et je ne compte pas m’accrocher à toi comme une moule à son rocher car je ne suis pas en dèche d’amis. C’est insupportable cette tendance qu’ont certains d’essayer de faire comme si vous n’existiez pas alors que ça cherche des yeux tous les Oppas de la rue. Désolée de ne pas être coréenne! À l’opposé j’ai rencontré des expatriés qui n’ont pas choisi la Corée du Sud par envie mais par nécessitée professionnelle et qui e s’entourent que d’étrangers… ce n’est pas mieux.
  2. Syndrome du râleur malheureux mais pas trop: Rien ici n’est jamais assez bien, c’est trop cher, les coréens ne sont pas assez gentils, c’est sale, la nourriture n’est pas assez bonne, trop de mauvaises rencontres. Mais non, ils ne souhaitent pas rentrer chez eux ou changer de pays. Souvent en PVT, ils n’ont pourtant pas grand chose pour les retenir ici, si ce n’est le chéri existant ou espéré secrètement. Le plus drôle c’est que je suis en désaccord avec toutes les affirmations citées (pour la propreté il faut dire que je viens de Paris donc je partais de bas, mais à part dans les quartiers de fête en fin de soirée je ne me suis jamais dit que la Corée était sale, et encore, c’est nettoyé le lendemain pour 7 heures du matin) à croire qu’on ne vit pas dans le même pays mais HEY j’ai entendu dire que la négativité attire la négativité.  Il faut aussi se rendre à l’évidence, la vie à l’étranger dans un pays aussi différent que la France, et bien ce n’est pas fait pour tout le monde, même sur le court terme.
  3. Le syndrome du « euh arrêtez de rêver la vie en Corée c’est dur, c’est stressant, c’est nul, vous ne serez jamais heureux. Mais moi j’ai épousé un coréen et je compte passer ma vie ici ». Souvent sorti sur internet sur les groupes ou réseaux sociaux à des personnes qui souhaitent tenter l’aventure en Corée. Merci, mais même si ce pays n’est pas parfait, aucun ne l’est et chaque expérience est différente. En fonction de votre vie en France la Corée sera ou non plus stressante. Les burnout et personnes malheureuses en France, ça existe aussi, beaucoup. Je soupçonne ce syndrome de découler d’une envie de garder le monopole de l’étranger en Corée du Sud. Souvent, de ce que j’ai pu remarquer, le syndrome se déclenche chez une personne arrivée en Corée grâce aux drames et à la Kpop mais qui ne souhaite pas voir débarquer ses consoeurs et confrères sur le territoire. Pas encore entendu ce discours chez des expatriés pour le boulot purement et arrivés en Corée sans être influencés par la vague Hallyu. ( et pas de jugement ici, j’en ai saigné des dramas coréens!).
  4. Syndrome du « nan mais la vie c’est pas un drama » : bah en fait si, pour certains, si! certains vont vivre une histoire incroyable en Corée, rencontrer l’amour de leur vie, vivre des centaines de péripéties plus ou moins agréables, trouver des amis pour la vie! Donc si les gars, c’est un Drama leur vie. ET C’EST TANT MIEUX! je le souhaite à tout le monde, même si j’imagine bien que les élues qui finiront avec Oppa avec un job merveilleux seront rares, et les stars de Kpop encore plus mais POURQUOI PAS? Ces personnes là ne gênent personnes en tentant. 
  5. Syndrome du « La vie en Corée ça va être un drama » alors oui, non, malgré ce que j’ai pu dire au dessus, ne venez pas en Corée avec comme espoir premier de rencontrer Oppa et être vénérés comme une déesse juste parce que vous avez des yeux bleus. Le juste équilibre c’est ce qu’il y a de mieux les Germaines!
Perso, je préfère garder en tête le bonheur de certains nouveaux arrivants, les rêves plein la tête, les personnes qui choisissent de revenir en Corée parfois des années après avoir quitté le pays pour rentrer « chez eux », les coréens incroyables que nous avons eu la chance de rencontrer depuis que nous sommes ici et sur qui nous nous reposons avec confiance, les rires, les découvertes, la curiosité . J’oublie facilement les quelques déconvenues et fais l’effort de m’adapter à ce pays qui n’a pas demandé ma présence.
Je ne sais pas trop ce que vous en pensez, j’espère n’avoir froissé personne, aucun de ces syndromes ne vous disqualifie en tant qu’être humain de valeur à mes yeux, ne vous en faites pas (sauf peut être le premier, non mais!), essayez juste de ne pas cumuler :p
Je vous embrasse,
YP
Séoul J+201

Une réflexion au sujet de « Lettre ouverte aux étrangers en Corée du Sud OU shoutout ralouze. »

  1. Coucou, j'ai trouvé ton blog grâce à ton instagram et j'ai beaucoup trop aimé cet article ㅠㅠLe syndrome du \ »non mais venez pas en Corée c'est super dur\ » alors qu'ils y vivent eux-mêmes et l'ont choisi, énormément vu… Notamment sur le groupe des Francophones en Corée, si tu y es, tu connais l'ambiance. Mais aussi par des connaissances qui elles ont leur entrées là-bas (relations, emploi, projet…) Comme si eux avaient su faire ce choix pour les bonnes raisons et survivent mais que nous c'est pas bon pour nous ! On a en effet l'impression qu'ils veulent pas qu'on vienne, ce qui est quand même le comble pour un expat.La même pour les stages par exemple. Tous ceux qui répondent que c'est très difficile voire impossible sans le coréen sont des gens qui vivent là-bas et qui n'ont jamais cherché de stage. Mention spéciale quand j'ai demandé sur ce groupe où je pouvais acheter une table (je venais d'arriver à Séoul en échange universitaire je ne connaissais rien de la Corée même pas la kpop) et qu'on m'a répondu d'apprendre à lire le coréen pour pouvoir commander sur internet.\ »non mais la vie c'est pas un drama\ » haha ! Alors que je racontais combien j'aimais ma vie en Corée, combien de gens m'ont dit ça, \ »non mais ça c'était pas la vraie vie, redescends ça dure pas\ » eh bien pourquoi pas ??Merci pour cet article !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s