Vivre en Corée du Sud, derrière les paillettes.

Salut les Germaines,

Apres l’annonce d’un autre décès dans le monde de la Kpop j’avais envie de reprendre les articles un peu plus sérieux.

Vous savez, pour ceux qui viennent ici régulièrement, que je partage avec plaisir une image très positive de la Corée du Sud et que j’ai, par le passé, encouragé plus d’une personne à tenter l’aventure si le coeur lui en disait. 

NEANMOINS, 

Je ne veux pas participer non plus à ce mouvement sur les réseaux sociaux qui valorise la Corée à outrance en n’envoyant que des paillettes.
Je me lance donc dans une série d’articles moins licornes et confettis qui traiteront, chacun leur tour, d’un défaut majeur de la vie en Corée du Sud, qui pourrait impacter votre expérience
Commençons par enfoncer une porte ouverte (mais que certains ignorent volontairement ou pas).

Vous ne serez JAMAIS coréen(ne).

Oui, oui, j’ai ressenti le besoin de vous rappeler cette simple vérité. 
Je ne vous parle pas des Vanessa (comme les appelle Togen), koreaboo qui se rebaptisent avec des noms coréens et appellent leurs parents Eomma et Appa et rêvant de rencontrer leur Oppa de Kpop en oubliant que le pauvre gamin est sans doute en phase de déprime sans même pouvoir se venger sur un pot de Nutella (oui les mecs aussi sont au régime stricte ici). 
Sur ce sujet, chacun son point de vue dirons-nous nous parlons simplement d’expatriés qui aiment ou pas les dramas et la Kpop sans tomber dans des confusions ethniques (ne vous en faites pas, moi aussi j’ai eu mon premier contact avec le pays du matin calme avec les drama, so no judgment here). 
La Corée du Sud (tout particulièrement quand on sort de Seoul et Busan) n’est pas l’Europe, un coréen est un coréen (physiquement), il n’y a pas de coréen non asiatique et dans l’esprit de la grande majorité il n’y en aura pas… même les métisses connaissent un traitement assez spécial en Corée au point où je connais un couple qui a choisi de scolariser ses filles au lycée français pour ne pas les exposer au harcèlement attendu en établissement local.
Ce n’est pas grave me direz vous? Je vous aurais dit la meme chose avant d’arriver à Séoul il y a un an et demi… M. et moi sommes des expatriés temporaires, nous savons que nous ne ferons pas notre vie entière ici alors honnêtement le fait d’être des étrangers ne nous pèse pas tant que ça…
MAIS
Même pour nous certaines situations sont agaçantes! Je vous laisse une liste non exhaustive de ce qui me vient à l’esprit… 
  • Les taxis vous ignorent
  • Vous ne serez jamais le premier choix d’une boite
  • Vous rencontrerez 15 mecs qui ne pensent qu’à vous caresser la rondelle sans jamais envisager un truc sérieux avec vous (même s’ils jurent le contraire) avant de peut être, éventuellement, trouver un type ou une nana correcte.
  • L’homosexualité n’existe pas alors oubliez de pouvoir faire venir votre chéri avec vous par les voie classique des visas compagnes et compagnons. allez, coeur coeur.
  • En cas de conflit avec un coréen, vous aurez tort par principe et il vous faudra aller jusqu’en justice pour essayer de réparer ce fait… une amie coréenne accompagnant un pote étranger en soirée a terminé au poste de police avec son pote parce qu’un coréen a agressé son ami dans la boite de nuit.  Les policiers ont décidé d’office que l’étranger (waegugin) était le coupable. Le coréen a continué tranquillement de profiter de sa nuit pendant que l’étranger passait sa nuit au poste. 
  • Vous ne comprendrez jamais la façon de faire coréenne. Ou du moins c’est ce que les coréens vous rappelleront sans cesse (True story, expérimentée). 
  • Vous devrez garder toute opinion sur la société coréenne pour vous (oui même sur le traitement des femmes, la politique, les suicides, l’industrie musicale scandaleuse…) et peu importe si vous vivez ici depuis des années et des années… vous ne pouvez pas comprendre, vous n’êtes pas coréen, donc votre avis n’a aucune utilité.
  • Vous devrez justifier de votre présence pour toujours : « mais, pourquoi vous êtes là »  » d’accord mais, pourquoi la Corée? »  » quand partez vous? » et je ne vous parle là que des questions « innocentes » qui ne se veulent pas méchantes et ne sont dues qu’à de la curiosité… Les gens qui m’ont posé ces questions ne pouvaient tout simplement pas imaginer ou concevoir que je puisse être en Corée pour toujours puisque je suis étrangère… bah oui je n’y ai pas ma place.
  • N’imaginez pas qu’un mariage avec un coréen soit la fin de vos galères. BAH NON, le visa d’épouse est un visa renouvelable, fut un temps il était delivré pour trois ans mais la tendance actuelle est de ne l’accorder que pour un an et d’obliger les époux à refaire toutes les démarches chaque année pour de nouveau prouver que leur mariage est d’actualité, en cas de divorce? Adieu visa, rentrez chez vous (dieu merci il existe des solutions pour rester mais elles ne s’appliquent pas à tous le monde et certains étrangers doivent simplement partir, peu importe le nombre d’années de présence en Corée et si leur vie est construite ici). 
  • Vous n’aurez pas accès à tous les établissements. Les clubs et bars interdits aux étrangers ce n’est pas un mythe nous en avons déjà fait les frais, et si votre couleur de peau est plutôt chaleureuse vous aurez d’autant plus de chance d’être refoulé. YES le racisme c’est pas trop grave ici! 
Vous n’imaginez peut être pas la pression que tout cela peut représenter, certains, comme nous, le vivront plutôt bien, d’autant plus que nous sommes dans un couple franco-français, mais j’ai vu plus d’une personne dont l’expérience est gâchée par ces traitements. 
Chaque caractère est different et vous n’avez aucune idée de votre réaction face à ce dont je vous parle tant que vous ne l’aurez pas expérimenté, de plus, on peut mettre des mois pour réaliser le poids de cette étiquette de waegugin qui nous colle à la peau. 
Je pense honnêtement qu’un séjour touristique ou une expatriation de courte durée (un an) ne se trouvera pas impacté tant que ça par ce que je vous décris mais clairement, c’est à prendre en considération pour des projets à plus long terme.

N’allez pas vous imaginer que je vous déconseillerais de tenter le coup malgré tout… mais soyez prévenus et n’idéalisez pas un pays…

(surtout si ce pays n’a aucun besoin ou envie particulière de votre présence en son sein). 
Voilà les Germaines, j’en ai fini pour aujourd’hui, j’espère que vous comprenez bien que je garde un grand amour pour la Corée et que je vis à fond mon expérience ici, je ne regrette RIEN, simplement je reçois des messages sur instagram qui parfois m’inquiètent par leur naïveté et j’ai envie de vous protéger au moins un peu! 
Je vous souhaite la meilleure des semaines, 
Bisous Bisous
Y.P

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s