J’ai été testée pour le corona virus en Corée du Sud

Je vous ai parlé il y a quelques semaines de la gestion du coronavirus par la Corée, pays où j’habite depuis deux ans, aujourd’hui je reviens avec de nouvelles aventures.

Nous étions arrivés ces dernières semaines à un nombre de nouveaux cas quasi nul, honnêtement nous reprenions notre vie quotidienne normale, simplement avec les masques en plus (et sans les masques pour certains).

Et soudain, le drame, un jeune homme a décidé de faire cinq clubs en cinq heures avec 39 de fièvre dans le quartier d’Itaewon… Forcément, nous nous retrouvons maintenant avec une deuxième vague de contamination.

Depuis que le cas est connu, la Corée a relancé sa stratégie de dépistage massif, nous recevons des messages d’alerte en permanence (un peu trop) qui nous demandent de nous faire tester si nous avons fréquenté le quartier entre le 24 avril et le 6 mai.

Et là, oups, je ne suis pas allée en club mais j’ai bien pris un verre avec deux amies à HBC, un quartier limitrophe d’Itaewon. Le petit bar avait beau être très petit (tout le concept du petit bar) je ne me sentais pas à l’aise avec l’idée de ne pas me faire tester, et puis j’ai aussi fréquenté de gros clubbeurs d’itaewon dernièrement…

Me voilà donc décidée à me faire tester, suivez moi dans cette « aventure » (SUPER)!

où se faire tester au coronavirus à seoul

Dans les hôpitaux, à l’évidence mais surtout dans les « Health center » (moi je suis allée au Health Center de Mapo-Gu qui se trouve juste à coté du Haneul park).

Dans les Health Center vous serez pris en charges et si on décide que vous méritez d’être testés ( si vous n’êtes pas sortis pendant 3 mois ou que votre seul déplacement s’est fait dans un lieu sans cas alors on vous renverra chez vous) vous le serez gratuitement! Attention en Hôpital on peut vous demander de payer et ce sera environ 150 euros.

la file d’attente pour se faire tester pour le Corona virus à Séoul

la prise en charge

Mon centre ouvrait à 9h, fidèle à ma réputation (laquelle?) j’étais sur les lieux à 8h30. 25 personnes sont arrivées avant moi, mais j’étais tout de même en file d’attente assise, au delà des trente premiers, la file était debout.

En arrivant, on prend un ticket numéroté et des gants et on attend, quand on se retrouve sur les places assises, on nous donne un formulaire à remplir (disponible en anglais):

  • nom
  • numero d’aliena card
  • numero de telephone
  • adresse
  • lieu à risque visité…

Au bout dune grosse demie heure, mon numéro est appelé, on vérifie mon document, une fois, deux fois et je me retrouve alors avec une jeune femme, que je trouve très sympa jusqu’à ce qu’elle m’enfonce un coton tige dans le nez si profondément que je la soupçonne d’avoir chatouillé mon cerveau. Un second coton tige pour la gorge, et le test est terminé!

On me demande de rentrer sans prendre les transports en commun, j’ai de la chance j’ai prévu mon coup et je suis venue en vélo, et d’attendre chez moi les résultats. Je devrais recevoir un sms dans les deux prochains jours, la plupart des personnes à qui j’ai pu parler on reçu le message dans la journée ou le lendemain!

Croisez les doigts pour moi, j’ai quand même un petit stress, j’espère ne pas avoir à passer les mois qu’il me reste à Séoul dans un hôpital.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s