Conseils pour bien réussir son arrivée en Corée du Sud

Hey!

Ça y est, la décision est prise vous allez vous lancer dans l’aventure, vous ne savez pas forcément quand et comment mais vous savez que vous voulez vivre en Corée du Sud?

Super, alors asseyiez vous, prenez vous une petite tisane, je vais vous donner tous les conseils auxquels je pense pour que tout se passe pour le mieux!

Conseil numéro 1 :  Ne vous lancez pas dans l’inconnu trop inconnu.

On commence par les basiques, vivre à l’étranger est une merveilleuse aventure et notre société nous donne de nombreuses possibilités alors il faut les saisir… OUI MAIS l’expatriation ça peut aussi être traumatisant et un moment très très pénible.  Certains d’entres vous prennent des décisions assez lourdes concernant la Corée du Sud sans jamais y être allé et je vous mets grandement en garde contre ça à moins d’y être très encadrés (par exemple en dortoir universitaire dans le cadre d’un échange ) ou d’être déjà habitué à l’expatriation en Asie…

La Corée du Sud est un pays riches et interessant mais pour certains un voyages est suffisant, ma petite soeur (adorée ) par exemple n’a finalement pas eu le coup de foudre attendu quand elle est venue nous rendre visite trois semaines, pourtant elle est une grande spécialiste de la Kpop et des dramas et s’y connaissait déjà pas mal en culture coréenne!

On sous estime le ressenti réel contre celui imaginé! J’ai également rencontré une jeune fille adorable qui est rentrée au bout de quelques semaines à peine car elle avait lancé l’aventure trop tôt et un peu trop jeune, elle a aimé Séoul mais n’était pas forcement encore prête (et mon dieu à 18 ans je ne l’étais pas non plus!). 

Venir passer quelques semaines en Corée en amont d’une expatriation et surtout, si possible venir dans les conditions de l’aventure : seul, si vous vous expatriez seul… serait un super entrainement et pourrait vous permettre aussi de faire du repérage en avance pour savoir dans quelle ville ou quartier vous aimeriez vivre, essayer de créer de premiers liens avec des gens sur place et vous renseigner sur les démarches administratives (banques, assurances et autres!).

Conseil numéro 2 : Soyez prévoyants en matière administrative!

C’est l’étape que je DETESTE! Vous le savez très certainement la Corée du Sud est un pays où vous ne pouvez pas rester plus de 90 jours sans visa specifique vous devez donc choisir avant votre départ un visa à demander.

Je ne vous ferai pas un cours ici car chaque visa est particulier et chaque cas doit être pris à part mais ne prenez pas ce conseil à la légère! Certains visas ne peuvent être demandés que depuis la France, d’autre ne peuvent être demandés si vous êtes déjà sur le territoire coréen et certains exigent d’être demandé dans un pays autres que la Corée du sud sans que ce soit la France… 

Ne pas respecter les règles de l’administration coréenne vous  expose à une expulsion du pays et surtout une interdiction de séjour qui peut aller jusqu’à des années… Tous les mois nous voyons des personnes demandant de l’aide pour des cas similaires sur les groupes d’entraides francophones et attention, à votre entrée sur le territoire les agents peuvent aller jusqu’à fouiller votre téléphone pour s’assurer que vous ne venez pas en illégalité (notamment pour du travail au black ).  

Pour vous renseigner, contactez l’ambassade de Corée du Sud en France et avant tout leur site qui vous donnera d’ores et déjà une bonne partie des informations.

Conseil numéro 3 : Soyez préparés psychologiquement. 

Accrochez vous, je sais que c’est dur, en particulier pour ceux qui cherchent un visa E7, pour travailler et rester sur le long terme en Corée. Là encore renseignez vous sur les conditions et ne visez pas la Lune ou alors donnez vous les moyens de réussir sans abandonner vos rêves!

Par exemple, pour le E7 sachez que vous aurez besoin au minimum d’un master 1 DIRECTEMENT LIÉ au travail pour lequel vous postulez ou d’une licence accompagnée d’une expérience conséquente dans votre travail. 

La concurrence est très rude et le gouvernement coréen n’est pas là pour vous aider… Je connais une jeune femme ici travaille dans une agence de tourisme qui depuis des mois ne parvient pas à embaucher des français en leur fournissant un visa car l’immigration estime que le travail demandé (tourisme) peut être réalisé par un coréen parlant français. Pour pouvoir sponsoriser un visa, une entreprise doit justifier pourquoi elle engage un étranger et ce qu’il peut faire de plus qu’un coréen, et ce n’est là que quelques une des nombreuses règles qui entourent les E7.

Les diplômes sont extrêmement important pour l’immigration (malheureusement) et sachez qu’avec « seulement » une licence vous partez avec un désavantage face aux coréens diplômés universitaires car le premier diplôme coréen s’obtient après 4 ans d’études et non trois comme pour la licence française.

Voilà, maintenant, vous êtes prévenus, vous pouvez donc vous préparer pour la bataille en connaissance de cause!! Courage! Reprendre des études n’est jamais une mauvaise idée, restez à l’affût de toutes les opportunités en particulier dans les grandes boites en France qui pourraient vous envoyer en mission en Corée du Sud, ce serait la meilleure des situations!

Conseil numéro 4 :  une fois sur place, ne restez pas seuls mais attention. 

En fonction de votre arrivée en Corée vous serez plus ou moins entourés… Si vous travaillez ou êtes étudiants ce n’est pas si compliqué de rencontrer du monde mais si vous êtes pvtistes, vous aurez peut être plus de difficultés à créer des contacts, surtout avec des locaux.

N’hésitez jamais à faire un tour sur instagram ou sur les groupes Facebook francophones pour proposer une activité ou une rencontre! Ces demandes ne restent jamais sans réponse et vous commencerez ainsi à créer un cercle d’ami qui vous sera de grand réconfort dans ce pays, à l’autre bout du monde… Et puis… C’est toujours mieux de manger son kimbab à deux non?

NEANMOINS attention, nous en discutions entre copains l’autre jours et si vous aurez l’occasion de rencontrer des gens merveilleux dans la communauté française en Corée, il y a aussi de sacrés jaloux, toxiques, prêts à tout pour rester en Corée et notamment vous utiliser à cet effet… Attention donc tout le monde n’est pas gentil et joli et les faux sourires ne sont pas uniquement coréens!

Conseil numéro 5 : Ne sous-estimez pas les petits boulots!

Ce conseil là est tout particulièrement dirigé vers les PVT et visas étudiants long terme… C’est un peu triste mais le réseau peut vous débloquer beaucoup de situations, en tant qu’étrangers vous attirerez l’attention, donc surtout n’hésitez pas à prendre un petit boulot (restaurant, bar, administration, secrétariat…) qui vous permettrait de rencontrer du monde, on ne sait jamais qui on rencontre et sur quelle opportunité on tombe! Je connais plus d’une histoire ici qui se débloquent grâce à la bonne rencontre!

En PVT pour pouvez travailler une vingtaine d’heure par semaine dans des boulots souvent peu qualifiés mais hors du contexte Corona virus vous n’aurez souvent aucun problème pour trouver un job!

Voilà les Germaines! 

Ce ne sont là que 5 de mes conseils, j’approfondirai peut être d’autres point dans des articles suivants et notamment ce que j’ai pu observer des relations amoureuses en Corée du Sud!

Ne vous découragez pas, je sais que la Corée est un rêve pour beaucoup et même si ça peut être dur d’y rester plus d’un an, ce n’est pas impossible surtout si vous arrivez bien préparés!! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s