Voyager avec un chat

Est ce que cet article n’est qu’une excuse pour caler des photos d’Olive bébé? Peuuuut-être.

Mettons de coté l’humour, vous êtes nombreux à savoir (Team Insta) que je suis l’heureuse maman (oui, MAMAN), d’un petit chat noir nommé Olive. Nous l’avons adopté en Corée du Sud alors qu’il avait été recueilli et sauvé par un vétérinaire avec sa maman, nous en sommes fous. A notre départ de Corée, une question nous a été (un peu trop) souvent posée:

Qu’allez vous faire de votre chat?

Et, de façon bien moins vexante : « comment faites vous pour voyager/ vous expatrier avec un chat? ».

Oui, j’utilise le mot « vexant » car personnellement, ça me touche que l’on puisse m’imaginer abandonner (mettons les mots) Olive juste parce que je veux changer de pays.

Un animal est un être sensible, qui souffre et à qui on ne peut expliquer aucun contexte, le laisser derrière nous n’entre simplement pas dans nos valeurs (et il nous aurait aussi manqué terriblement).

Nous savons tous très bien que les abandons sont frequents mais j'admets avoir été assez choquée de la facilité de certains de l'envisager. 
 

Qu’on parte un an ou plus ne change rien.

Où que nous allions il vient avec nous, pour des vacances il nous arrive de le laisser avec des amis mais le plus souvent de le prendre avec nous depuis un an : oui même dans l’avion!

Je ne suis pas bête, je sais très bien que tous les chats ne sont pas à l’aise en voyage mais croyez moi, il s’agit surtout d’une habitude à leur donner, et il est bien plus simple de commencer quand ils sont petits. Je ne jugerai personne qui galère avec son chat en voyage ou n’a pas pris à temps son éducation pour ce faire : Spoiler, mon premier chat, celui du foyer de ma maman est infernal en voiture, vraiment, on a fait beaucoup d’erreurs au cours de son éducation et sa propre histoire fait qu’il est plus difficile qu’Olive.

Mais oyez pour les futurs parents de chatons c’est MAINTENANT qu’il faut agir! Oui les chats s’éduquent, on peut même leur apprendre à faire des tours (c’est pas notre délire mais Olive a tout de même été éduqué).

Pour vous convaincre que voyager avec un chat est totalement envisageable, je vais partager avec vous les modalités pour faire entrer un chat sur le territoire Canadien, puis, notre expérience avec notre chat (ce que nous avons fait pour l’habituer à tous les moyens de transports et l’aider à voyager aussi confortablement que possible).

1. Les obligations pour voyager avec votre chat.

Coucou vous!

N’oubliez pas je ne suis pas une professionnelle et les démarches varient en fonction de pays et des compagnies aériennes! Si vous ne souhaitez pas vous embêter et avez le budget, des sociétés peuvent s’occuper de tout!

  • Etre à jour en matière de vaccins (pour le Canada seul le vaccin contre la rage était exigé mais d’autres pays sont plus rudes). Attention la preuve du vaccins doit être donnée avec la date du vaccin, l’identification du produit et du vétérinaire.
  • Petit chat doit être identifié et ne pas être trop jeune (Sa puce doit pouvoir être lue à l’international et le vétérinaire doit confirmer sa description physique dans un document officiel).
  • Le vétérinaire doit fournir un certificat de bonne santé moins d’une semaine avant le départ!
  • les services de quarantaine du pays de départ et du pays d’arrivée doivent inspecter votre petit compagnon et l’autoriser à sortir et entrer sur le territoire (c’est payant mais pas trop trop).
  • Les modalités de chaque compagnie aérienne doivent être respectées (poids pour la cabine ou la soute, type de cage, frais de transport… Nous avons choisi Air Canada car leurs règles nous ont semblé assez arrangeantes).
  • Une fois votre billet d’avion réservé, vous devez appeler la compagnie aérienne pour leur confirmer que vous voyagerez avec un animal, à ce moment il est possible qu’il ne reste plus de place en cabine pour un animal (question de quota) et on pourra alors vous diriger vers un autre vol.
  • Sachez que vous devrez sortir votre chat de son sac de transport au moment de passer les portiques de sécurité. Vous devrez le porter dans vos bras et traverser avec lui. C’est le moment le plus dangereux pour les chats stressés car s’il vous échappe les conséquences peuvent être dramatiques.

Vous voyez bien, administrativement ce n’est pas grand chose, en quelques heures sur plusieurs semaines c’était réglé! Maintenant le plus angoissant (pour moi) c’était le voyage en lui même, mais là encore il y a des astuces!

2. Le voyage avec un chat.

C’est le pire cauchemars de beaucoup de familles, rien que la vue d’un sac de transport suffit pour nous ramener à des crises existentielles, au volant de la voiture avec le chat qui hurle à la mort, ou pire se transforme en tornade et lacère son sac comme un torturé… Avec Misha j’en ai pleuré de stress, je connais…

Avec Olive, on a donc fait différemment : Habituez le dès petit, A TOUT!

petite famille

Faites des trajets en bus, en métro, en voiture, ( à Séoul je prenais le taxi avec lui puis on le prenait avec nous en week end avec des voitures de location et même pour un voyage en avion avant le grand départ). Faites le porter un harnais, rencontrer des gens, des animaux… S’il s’habitue à tout ça, les chances sont grandes pour que l’avion passe tout seul.

Est ce toujours facile? Non, Olive a fait caca de stress dans son sac la première fois qu’il a pris le métro quand je suis allée le chercher, il n’avait même pas 7 semaines. Je l’ai rassuré, câliné malgré son culcul puant (en changeant de rame à chaque station pour ne pas importuner trop longtemps les passagers du wagon) et des le second voyage il était plus détendu.

Ça ne nous a pas empêché de stresser pour le trajet Séoul-Ottawa, évidemment il y avait 30 heures porte à porte.

Mais TOUT s’est bien passé, Olive a été super courageux, il n’a pleuré que dans les toutes dernières heures et franchement ce n’était pas non plus un concert de miaulements. Non, ce n’était pas super agréable pour lui, comme pour nous, ou nos voisins directs dans l’avion mais ce n’était pas la fin du monde non plus!

Nous avons choisi de faire voyager Olive avec nous, en cabine.

Les conseils que j’en ai retiré :

  • Prévoir des lingettes humides en cas d’accident, Olive n’en a pas eu entre Seoul et Ottawa mais elles nous ont déjà servi dans le passé et pour nettoyer les chats c’est vraiment plus simple que des mouchoirs. Nous avions acheté les notre en magasin spécialisé pour être surs qu’elles ne contiennent pas de produits dangereux en cas d’ingestion (puisque les chats se lèchent).
  • Prévoir des tapis absorbants (type pour les petits chiens qui font leurs besoins à l’intérieur) à scotcher dans le fond du sac au cas où le chat ne saurait se retenir (le notre s’est retenu pendant 30h mais au cas où). Attention j’ai essayé sans les fixer au fond du sac mais quand le chat bouge les tapis aussi… Evidemment!
  • Voyagez avec des snacks liquides pour hydrater et apporter un peu d’énergie au chat (mais il faut pouvoir les lui donner sans ouvrir le sac). Essayer de prendre des produits que votre chat adore et donc lui feront plaisir et surtout éveilleront son appétit qui peut être diminué par le stress!il y a peu de chances que le minou accepte de boire pendant le voyage alors ces snacks peuvent l’hydrater au moins un peu!
  • Prévoyez de quoi couvrir son sac de transport : Les chats sont des animaux assez simples parfois, ils aiment les endroits clos et cozy alors recouvrir leurs sac créera comme une petite cave et le coupera de la sensation de danger. La tactique fonctionne très bien pour Olive et nous l’utilisions régulièrement dans le refuge pour chat pour lequel j’étais bénévole.
  • Pour ou contre les calmants? Tout dépend de votre chat, pour nous, c’est un grand NON. Olive a une petite malformation qui pourrait rendre un calmant dangereux mais plus généralement nous ne voulions pas avoir de stress supplémentaire en nous demandant comment il réagirait, dans quel état il serait quand le médicament s’estomperait. Le risque d’allergie est présent également, si vous ne connaissez pas la réaction de votre chat faites attention, s’il est déjà habitué au calmant alors pas de soucis!

Prendre l’avion avec un chat et plus largement déménager, n’est pas de tout repos, néanmoins, en étant bien préparés il y a tout de même de grandes chances pour que tout se passe bien. Sommes nous traumatisés? pas du tout puisque le prochain projet est une traversée du Canada en Jeep-Van, avec Olive évidemment…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s