Zouze d’expat et féminisme

Hey crew 

  

J’avais envie de donner un peu plus de détails sur notre départ, vu qu’autour de moi les mêmes questions reviennent souvent. 

Les voyages et nous 

  • Ceux qui NOUS connaissent savent que nous sommes un couple qui a la bougeotte, depuis deux ans nous n’avons jamais arrêté de voyager, majoritairement en couple mais aussi chacun de notre coté.
  • Ceux qui LE connaissent savent qu’il a déjà vécu en Afrique du sud quelques mois et un an et demi en Indonésie, il est donc un habitué des expatriations. Très attiré par l’Asie, il a déjà fait un voyage en Corée et a adoré…  
  • Ceux qui ME connaissent  savent également que j’aurais aimé vivre à l’étranger, Corée en priorité mais que j’ai toujours fait passer mes études de droit en premier (et nous en conviendrons ce n’est pas la meilleure filière pour s’expatrier quand on n’est pas directement spécialisé dans le droit international et ce n’est pas mon cas). 

J’ai très vite su qu’un jour ou l’autre il aurait envie de bouger (même s’il clamait le contraire), nous en avions déjà parlé et il savait que j’étais plutôt frileuse, je viens de finir mes études, trouver un travail à l’étranger en tant que juriste n’est pas le plus évident, surtout hors de l’europe… MAIS, l’été dernier a été assez difficile émotionnellement et je suis arrivée en septembre un peu au bout de tout… aussi quand M. a donné la formule magique 
« Si tu me suis je postule, sinon, je ne pars pas sans toi ». Déclic.

La décision de s’expatrier 

J’avais envie de partir, j’ai toujours eu envie de partir, et lui, lui je pouvais le suivre n’importe où, les fou rires seraient les mêmes du matin au soir, je le savais. 
Alors j’ai accepté. Je n’ai jamais eu peur de perdre mes amis ou ma famille, ils savent parfaitement quels sont mes sentiments envers eux, nous savons qu’ils ont leur place en moi et que nous nous retrouverons.
En septembre M. a donc postulé pour un changement de poste, vers octobre nous avons eu la liste des mission possibles et avons fixé notre choix sur 1) la Corée et 2) le Vietnam… la chance est avec nous, ce Lundi 15 janvier nous avons eu la confirmation pour la Corée. 
Rien ne me retenait sinon… le féminisme.  

Pourquoi le féminisme?

Tout simplement par ce que si mon temps de réflexion a été long ce n’était pas du tout par peur de l’inconnu ou par manque d’envie mais uniquement par fierté féminine et inquiétude pour ma future carrière. 
Je suis un bébé du féminisme, c’est clairement assumé, revendiqué et c’est une cause qui me tient à cœur… homme et femme égaux pour tout droit et tout devoir dissocié de leur physique. 
Dès lors, j’ai toujours tenu à en faire autant que mes amoureux, que mes amis… Première claque en emménageant avec M, il a un salaire bien plus important que mes revenus et prend en charge plus, deuxième claque… Si nous partons, c’est avec son travail à lui, il aura une position dès notre arrivée et moi, non. 
#BlogueuseApleinTempsAvecDeuxArticlesSurLeBlog. 
Pour certain ça peut paraitre peu mais pour moi, c’était difficile à concevoir et à admettre. 
J’ai donc du me remettre en question et organiser un sommet dans ma tête avec quelques une de mes personnalités, puis, en discuter avec M. 
Il en est ressorti que pour nous (là je parle de M et moi pas de mes personnalités), le plus important était l’aventure que nous voulions vivre à deux, il n’était pas question de se priver pour une raison telle que : « mais je croyais que ce n’était pas féministe et qu’il fallait toujours toujours être indépendante des hommes »Tout simplement par ce que c’est faux! et je le sais! mais entre la théorie et la pratique il y a un GRAND pas.
Oui le féminisme c’est AUSSI de pouvoir prendre ses décisions et d’accepter que votre homme, votre égal, puisse prendre à sa charge plus que vous à un moment donné, c’est dès lors également accepter qu’un jour la situation s’inversera (peut être, sans doute, je l’espère) et qu’alors ce sera à vous de soulager l’être aimé.
Au terme d’une bataille féroce, qui dura plus longtemps que celle du gouffre de Helm, je pense avoir gagné la guerre face à ce qui est, il me semble, une fierté mal placée.
Aujourd’hui  je suis prête à affronter la recherche d’emploi en Corée, de Paris pour commencer puis sur place ET SURTOUT, j’ai accepté la possibilité que je ne trouve pas et j’ai déjà commencé à élaborer les plans B,C,D,E, F et même G! 
Peut être même que je suis plus excité que lui… mais j’aime ce pays depuis si longtemps, 6, 7 ans après ma première fois en Corée… c’est reparti, plus fort encore. 

YPCorée M-8 
PS :  prochaine étape… Apprentissage de la langue! nous comptons prendre des cours!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s